DS VIRGIN RACING S’EMPARE DE LA TROISIÈME PLACE DU CHAMPIONNAT

download-pdf
download-image
download-all
lun, 03/04/2017 - 10:00
(97 Vues)
  • Au terme d’un spectaculaire ePrix de Mexico, Sam Bird offre un nouveau podium à DS Virgin Racing. José María López se classe au sixième rang.
  • DS Virgin Racing a montré son potentiel avec José María López en tête durant plusieurs tours avant d’être victime d’un tête-à-queue en essayant de dépasser Jérôme d’Ambrosio.
  • Grâce à ce résultat positif à Mexico, l’équipe part vers Monaco en confiance.


À la faveur d’une course aussi intense que mouvementée sur l’Autodrome Hermanos Rodriguez de Mexico, DS Virgin Racing s’empare de la troisième place du championnat des constructeurs avec un nouveau podium de Sam Bird et une sixième position pour José María López. Ce résultat très encourageant montre une nouvelle fois le potentiel de la DSV-02.

La journée a été marquée par des hauts et des bas. Après des séances d’essais libres décevantes, l’équipe entame la qualification à la recherche d’adhérence. Mais avec de nouvelles solutions en termes de réglages et de bonnes performances des pilotes, José María López s’invite en deuxième position sur la grille de départ et Sam Bird se place au cinquième rang.

Le début de course est marqué par un accrochage dès le deuxième tour. Nicolas Prost, Stéphane Sarrazin et Lucas di Grassi sont contraints de repasser par leur stand. Les deux pilotes DS Virgin Racing maintiennent d’abord leurs positions.

José María López est le premier à se montrer. En profitant d’un problème d’Oliver Turvey, l’Argentin s’empare de la tête de la course lorsque la voiture de sécurité entre en piste. Et dès la fin de la neutralisation, José María López commence à creuser l’écart sur le reste du peloton.

En décalant leurs stratégies, Lucas di Grassi et Jérôme d’Ambrosio profitent à leur tour d’une autre période derrière la voiture de sécurité pour prendre les deux premières places, tandis que José María López ressort en troisième position, après son changement de monoplace, avec plus de 20 % d’énergie supplémentaire par rapport aux leaders.

Avec Sam Bird au cinquième rang, le doublé reste envisageable après la mi-course. José María López tente alors de prendre l’avantage sur Jérôme d’Ambrosio. L’Argentin se décale à l’extérieur du premier virage, mais il perd le contrôle de l’arrière de sa monoplace sur la partie la plus poussiéreuse et part en tête-à-queue.

Dans le même temps, Sam Bird et Jean-Eric Vergne restent très proches. Face à un Jérôme d’Ambrosio en manque d’énergie, Sam Bird s’empare de la troisième place au 44e tour en attaquant dans le virage 2. Le Britannique termine sur le podium. Un ultime accrochage profite à José María López. Plusieurs monoplaces sont éliminées et l’Argentin passe la ligne en sixième position.

Sam Bird : « L’équipe a réalisé un travail fantastique. Nous n’avions pas été performants durant les essais libres, alors décrocher les troisième et sixième places est un excellent résultat. »

José María López : « J’ai eu une excellente monoplace aujourd’hui. Tout au long de la première partie de la course, j’étais plus rapide que le reste du peloton et je pouvais gérer mon avance. Pour la première fois de la saison, je me suis dit que j’avais le rythme pour m’imposer. J’ai senti que je devais rapidement dépasser d’Ambrosio. Ce n’était peut-être pas le bon endroit. Nous avons encore prouvé, avec Sam, que nous avions le potentiel de gagner des courses. »

Alex Tai, Team Principal, explique : « Je suis heureux de voir les performances signées par le team aujourd’hui, même si je suis convaincu que nous pouvions aller chercher un doublé. Les décisions de nos équipes techniques et la stratégie étaient correctes et nos pilotes ont été compétitifs. Nous pouvons penser à Monaco avec encore davantage de confiance. »

Xavier Mestelan Pinon, directeur de DS Performance, commente : « Nous faisons un bond en avant au classement du championnat des constructeurs. La première partie de la course de José María López montre que notre monoplace est rapide. Malgré une erreur par la suite, nous avons pu constater que la DSV-02 pouvait creuser l’écart sur les autres voitures tout en consommant moins d’énergie. »

Scroll