UN MEILLEUR TOUR À MONACO SUR LA ROUTE DE PARIS

download-pdf
download-image
download-all
lun, 15/05/2017 - 10:30
(284 Vues)
  • DS Virgin Racing signe le meilleur tour en course lors de l’ePrix de Monaco 2017 pour marquer un point au championnat avec Sam Bird.
  • Victime d’incidents en début de course, aucun des deux pilotes n’a été en mesure de terminer.
  • Prochain rendez-vous dans une semaine dans les rues de Paris !


Après des débuts prometteurs lors des essais libres, l’équipe affiche de grandes ambitions à Monaco. Mais avec une chute des températures, ni Sam Bird, ni José María López ne parviennent à chauffer leurs pneumatiques et manquent le passage en Super Pole, avec un septième temps pour l’Argentin et une dixième place pour le Britannique.

En gardant à l’esprit le chaos de l’ePrix de Monaco 2015, les équipes se méfient du premier virage. Cette année, tout le monde se montre plutôt prudent, mais les basses vitesses provoquent un embouteillage qui mène un pilote à heurter López, lequel ne peut éviter de pousser la monoplace placée devant lui. Tandis que l’Argentin s’en sort avec des ailerons avant et arrière abîmés, Sam Bird passe à l’extérieur du virage pour s’emparer de la septième position.

Bird se montre rapide en mettant Maro Engel sous pression, mais il casse sa suspension et entre directement à son stand. L’équipe parvient à réparer en un temps record, mais quand le Britannique repart en piste, José María López lui succède dans la pitlane pour changer ses deux ailerons.

Avec trois tours de retard, Sam Bird fait évoluer sa stratégie afin de décrocher le meilleur tour en course. Grâce aux performances de la DSV-02, il y parvient au 24e tour. José María López rentre à nouveau au stand au tour 43 pour ajuster les réglages de son aileron avant et la pression des pneumatiques.

Au cinquantième passage, le pilote Britannique revient directement dans les stands après avoir perdu l’arrière de sa monoplace à la Piscine.

Sam Bird : « Ce fut une journée compliquée. J’ai éprouvé des difficultés avec mes pneumatiques arrière en début de course, mais j’ai réussi un bon départ et tout se présentait bien. Lorsque l’arrière a commencé à surchauffer, j’avais énormément de survirage. Je savais que ma course était terminée avec trois tours de retard. Nous ne pouvions plus marquer de points autrement qu’avec le meilleur tour. Heureusement, nous avons atteint cet objectif. »

José María López : « Je voulais une course sans problème. J’avais fait de bonnes séances d’essais libres sans la moindre faute. J’ai encore du travail pour comprendre la voiture, mais je pense que nous avons clairement le potentiel d’être dans le trio de tête. Il faut juste réussir à assembler toutes les pièces. »

Après la course, Alex Tai, Team Principal, commente : « L’équipe a fait un travail extraordinaire lorsque nos deux pilotes sont revenus au stand pour réparer les monoplaces. Nous sommes heureux de prendre le meilleur tour en course pour marquer un point. La frustration prédomine néanmoins, car nous ne méritions pas ce résultat. Nous avons rendez-vous à Paris pour décrocher le classement que nous sommes capables d’aller chercher. »

Xavier Mestelan Pinon, Directeur DS Performance : « Notre préparation s’était parfaitement déroulée jusqu’au terme de la seconde séance d’essais libres. Nos pilotes étaient satisfaits de la monoplace. Notre objectif des qualifications était d’éviter les erreurs et nous terminons avec les septième et dixième positions. Après les incidents des premiers tours, nous avons changé de stratégie pour viser le meilleur tour en course. C’est une journée frustrante, car nous savions que nous avions le potentiel de faire une très belle course. Parfois, tout ne se passe pas comme prévu. Il va falloir retourner au travail. À Paris, nous jouerons à domicile, ce sera une merveilleuse occasion de nous relancer. »

Scroll